Mise en valeur des ressources humaines et développement des PME à Inhambane

27 Fév 18

Emplacement

Inhambane, Mozambique

Dans le cadre de l’initiative ST-EP, l’OMT a mené à bien différentes activités au titre d’un projet à Inhambane (Mozambique), exécutées sur une période de dix ans et destinées à accroître les retombées économiques locales du tourisme dans la région grâce à la mise en valeur des ressources humaines et au développement des PME dans le secteur du tourisme.

Année après année, les différentes phases du projet ont bénéficié de la générosité, sous forme d’assistance financière et technique, de divers partenaires du développement au nombre desquels la Fondation ST-EP, l’Agence néerlandaise de développement international (SNV), le Gouvernement flamand et le Gouvernement de la Région administrative spéciale de Macao (Chine). Le projet a permis de dégager des synergies avec le programme de tourisme côtier en Afrique, financé par le Fonds pour l’environnement mondial et exécuté par l’ONUDI en collaboration avec l’OMT, et avec le programme de formation au tourisme à fort impact, financé par l’Union européenne et exécuté par SNV avec l’OMT en qualité d’organisme associé. Inhambane a servi de destination pilote pour ces deux programmes, dont les activités de recherche et de renforcement des capacités ont bénéficié à plusieurs activités du projet ST-EP. 

L’une des grandes réalisations du projet ST-EP a été la constitution d’une plateforme multipartite rassemblant des voyagistes, des hôtels et des restaurants pour les questions de marketing, dont il avait été établi qu’elles représentaient un défi majeur pour la destination. Les entreprises touristiques peuvent de la sorte participer collectivement aux salons internationaux du tourisme et promouvoir, par des actions communes, la destination auprès des touristes de pays lointains. C’est là une avancée jugée importante, sachant qu’Inhambane cherche à diversifier ses marchés au-delà du marché régional traditionnel où les voyageurs ont plus tendance à prendre leurs propres dispositions pour le transport et les repas. Les touristes internationaux de pays lointains font plus de dépenses localement et sont généralement plus intéressés par la culture locale.

La mise en valeur des ressources humaines a été l’élément vedette du projet ST-EP à Inhambane. Plus de 600 membres de la communauté locale, principalement des femmes et des jeunes, ont reçu une formation portant sur différentes facettes du tourisme : entretien ménager, accueil, préparations culinaires et visites guidées. La formation a relevé le niveau des prestations touristiques, avec des répercussions positives sur les résultats économiques des entreprises individuellement et sur la compétitivité de la destination Inhambane dans son ensemble. Pour la population locale, la sécurité de l’emploi dans le secteur du tourisme s’est améliorée et la formation a ouvert des perspectives d’accès à des emplois temporaires dans le tourisme pendant la haute saison (l’été), qui est aussi la période où la demande de main-d’œuvre dans d’autres secteurs, en particulier dans l’agriculture, est relativement basse.

Dans le cadre du volet « développement des PME », une formation à la gestion d’entreprise a été dispensée à 21 propriétaires/gérants de petites entreprises touristiques. En outre, au titre du projet, des microfinancements ont été accordés à 9 petites entreprises de fabrication de produits artisanaux, d’alimentation (fruits, légumes et œufs), d’organisation d’excursions en bateau et de préparation de plats locaux. Le projet a donné de bons résultats, particulièrement grâce à l’établissement de liens commerciaux pour l’approvisionnement des hôtels et des restaurants en produits agricoles d’origine locale et à l’aide apportée aux fabricants de produits artisanaux pour avoir un meilleur accès au marché du tourisme. Un groupe de 20 artisans a obtenu, grâce au projet, un espace pour la vente de souvenirs aux touristes.

Le projet a montré que faire porter l’effort sur la mise en valeur des ressources humaines dans le tourisme peut non seulement créer de nouvelles possibilités d’emploi, mais également aider les employés du secteur à obtenir des emplois plus stables et mieux rémunérés